Connaître les fruits et légumes de juillet et leurs bienfaits

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
5 fruits et légumes par jour, c’est bien mais quand c’est de saison c’est encore mieux. Découvrez vite les fruits et légumes de juillet pour profiter de leurs (nombreux) bienfaits :
fruits et légumes de juillet et leurs bienfaits

L’été bat son plein et avec lui ces fruits et légumes dont on raffole. Que vous soyez coincé à la maison ou déjà au bord de la plage, aucune excuse pour ne pas se régaler des fruits et légumes de juillet. Mais les connaissez-vous ? Et avez-vous une idée de leurs bienfaits ?

Les fruits et légumes de juillet et leurs bienfaits

Les fruits de juillet

1- La groseille

Si on a tendance à souvent laisser la groseille sur les étals du marché, elle regorge pourtant de bienfaits : vitamine C, flavonoïdes, potassium, calcium… La groseille est réputée pour ses effets sur la peau (intégrité, cicatrisation, protection contre le vieillissement cellulaire…). C’est un fruit riche en fibres (4 g pour 100 g), favorisant de fait la satiété pour un apport calorique très convenable (68 calories pour 100 g).

2- La nectarine

Il est temps de mettre un terme aux idées reçues : la nectarine n’est pas le fruit d’un croisement entre la pêche et la prune. Il s’agit d’une variation naturelle de la pêche. Et c’est la pleine saison de la nectarine, n’attendez pas pour profiter de ses bienfaits : teneur en vitamine C et en anthocyanes (antioxydants), sources de fibres (pour le transit), forte teneur en eau (pour son effet désaltérant)… La nectarine a de quoi nous séduire, et ce ne sont que 50 calories pour 100 g !

> (s’ouvre dans un nouvel onglet)">Des crostini ricotta nectarine, ça vous tente ? >>

3- La pastèque

C’est l’un des fruits qu’on attend patiemment durant plusieurs mois et dont on se délecte dès les premières chaleurs estivales ! Et vous avez raison, la pastèque c’est : vitamine C, bêta-carotène, potassium, lycopène (antioxydant ralentissant le processus inflammatoire), très forte teneur en eau (91%)… Et très faible apport calorique (39 calories pour 100 g) ! La pastèque s’inscrit donc parfaitement dans un régime minceur. Bon à savoir : la pastèque a un index glycémique élevé et doit donc être consommée plutôt en entrée qu’en dessert chez les personnes souffrant de diabète de type 2 afin de limiter une hausse de la glycémie.

4- La myrtille

La myrtille fait partie des fruits que les gourmands apprécient cueillir au détour d’une promenade pour se régaler lors de la pause. Et c’est une bonne chose ! La myrtille est elle aussi riche en vitamine C et en polyphénols (dont les flavonoïdes) et constitue un atout en prévention des maladies cardiovasculaires. La myrtille a aussi une teneur intéressante en eau (84%) et en fibres (2,4 g pour 100 g), donc idéale pour la satiété. Faites-vous plaisir, pour 100 grammes de myrtilles, ce sont moins de 60 calories ingurgitées.

5- La prune

Saviez-vous que la variété de prune la plus connue, la « Reine-Claude », provient du nom de la Reine Claude, l’une des femmes de François Ier, qui en raffolait ? La prune est bien connue pour ses effets sur le transit (plus particulièrement son fruit sec : le pruneau). Il s’agit en effet d’un laxatif pouvant sauver les éternels constipés. Mais c’est loin d’être le seul atout de la prune : antioxydants, vitamines A, B, C et E, potassium, magnésium… Que de bienfaits ! Un autre argument en faveur de la prune : sa teneur en eau (80%) et son apport calorique (71 calories pour 100 g). Aucune raison de résister !

> (s’ouvre dans un nouvel onglet)">Fraises, cerises, abricots… les fruits de juin sont toujours d’actualité >>

Les légumes de juillet

1- Le melon

C’est LA star de l’été que l’on retrouve sur toutes les tables. Aussi bon seul qu’accompagné de jambon de Parme. Eh non, ce n’est pas un fruit ! Le melon appartient en réalité à la famille des cucurbitacées (comme le potiron et la courgette par exemple) et regorge de bienfaits : riche en vitamine A (régénération de la peau), vitamine C, flavonoïdes, potassium et calcium (contre la rétention d’eau)… Il est également très riche en eau (84%) et faible en calories (62,7 calories pour 100 g). Aussi, contrairement à ce que laisse penser cette étrange légende urbaine, le melon ne fait pas grossir, loin de là même !

2- L’artichaut

L’artichaut ne plaît pas à tout le monde et certains en ont encore un mauvais souvenir d’enfance (les artichauts imposés par votre grand-mère). Si cette dernière vous a incité à plusieurs reprises à en manger, c’est peut-être pour ses vertus sur le foie. En effet, l’artichaut a des propriétés dépuratives et stimule la sécrétion biliaire par le foie et l’évacuation de la bile grâce notamment à la cynarine. Or, cette dernière se concentre dans la tige et les feuilles, l’artichaut est donc bien plus efficace en infusion. L’artichaut est également reconnu pour son action diurétique, sa teneur en acide folique, en vitamine C et en potassium. Il est peu calorique (moins de 50 calories pour 100 g) et très très riche en fibres (10 g pour 100 g si cuit à la vapeur). De fait, consommé en excès, l’artichaut peut favoriser les ballonnements.

> (s’ouvre dans un nouvel onglet)">Essayez notre recette d'artichauts farcis >>

3- Les haricots verts

Les haricots verts sont réputés pour leurs vertus minceur et font très souvent partie des régimes estivaux. Pour cause, les haricots cuits apportent moins de 30 calories pour 100 grammes et 4 grammes de fibres. Ils permettent donc de grandement limiter l’apport calorique tout en augmentant la satiété. Les fibres présentes dans les haricots favorisent également le transit intestinal en augmentant le volume des selles. Les haricots sont à consommer plutôt croquants afin de conserver leurs teneurs en vitamines et minéraux, mais également afin de favoriser la mastication (et le rassasiement).

4- Le brocoli

Cela ne plaît pas toujours aux enfants, pas nécessairement aux parents mais pourtant le brocoli vous veut du bien. Riche en vitamines A, C (il en contient d’ailleurs autant que l’orange), B9, le brocoli a également une teneur intéressante en calcium, magnésium et phosphore. D’autres arguments de poids ? Sa faible teneur en calories (23.5 calories pour 100 g si cuit à l’eau), son impressionnante teneur en eau (93%) et sa proportion de glucides (1,23 g pour 100 g) ! C’est donc un allié minceur non négligeable. Pour conserver toutes les vertus du brocoli, il vaut mieux le consommer cru ou légèrement cuit la vapeur.

5- La blette

Nous sommes nombreux à n’avoir jamais cuisiné ou goûté la blette qui est loin de faire l’unanimité. C’est peut-être l’occasion d’y remédier car la blette regorge de bienfaits : teneur intéressante en protéines (pour la satiété), en fer, en potassium, en phosphore… Et la blette est vraiment peu calorique (moins de 20 calories pour 100 g), très riche en eau (95%) et a une teneur intéressante en fibres, c’est donc un formidable allié minceur. Bon à savoir : les feuilles et la côte de la blette sont en quelque sorte complémentaires en termes d’apports en vitamines et en minéraux.

Il n’est pas trop tard pour faire le plein de courgettes, tomates, poivrons… >>

Experts en santé et nutrition depuis plus de 10 ans

Confidentialité totale de vos données de santé

94% de nos clients ont atteint leur objectif

Paiement sécuriséPaiement sécurisé

Tous les droits sont réservés wecookwecare.com ©