EFT pour lutter contre la faim

Une petite faim ? Essayez donc l’EFT !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Nous avons tous nos petites astuces pour lutter contre un petit creux intempestif : grand verre d’eau, inspiration profonde, détournement de l’attention… Plusieurs études s’intéressent à une autre technique pour limiter le petit creux : l’EFT, pour Emotional Freedom Techniques. Explications.

EFT : de quoi parle-t-on ?

L’Emotional Freedom Techniques, ou Techniques de libération émotionnelle, est une technique psychocorporelle de traitement des blocages émotionnels via la stimulation de points du corps avec le bout des doigts. Ces points se situent à l’extrémité des méridiens énergétiques, signalés par la médecine traditionnelle chinoise depuis déjà plusieurs millénaires. Si elle semble proche de l’acupuncture, l’EFT se pratique elle sans aiguille. Autre point d’intérêt : l’autonomie de la pratique. Une fois les rudiments de l’EFT compris et appris, il est possible de stimuler les points soi-même, et de gérer soi-même ses émotions.

Les premières études sur l’intérêt de l’EFT dans la gestion de la faim

Une équipe de chercheurs de l’Université Bond, dirigée par Peta Stapleton, a suivi durant 2 ans 83 participants en surpoids ou obèses. Tous les participants pouvaient accéder à des séances d’EFT dès lors qu’ils en ressentaient le besoin, lorsqu’ils identifiaient par exemple un problème. Deux groupes étaient étudiés : le premier a suivi durant 8 semaines une formation vidéo sur l’EFT. Ce groupe avait en outre la possibilité de participer, interroger les intervenants et toutes personnes de ce groupe pouvaient échanger avec leurs pairs sur un groupe de soutien dédié. Le second groupe avait lui simplement accès à un soutien en ligne, mais nulle formation relative à l’EFT.

L’EFT pour lutter contre la faim intempestive ?

Au terme de l’étude, après 2 ans de suivi, il apparaît que le groupe EFT ressentait moins de fringales, mais aussi moins de signes de dépression ou d’anxiété. Lors d’un suivi à mi-parcours, l’équipe du Dr Stapleton a également pu constater une perte de poids chez le groupe EFT. Néanmoins, à 2 ans, aucune différence significative à noter concernant la perte de poids entre le groupe EFT et le second groupe. Si l’EFT ne semble donc pas s’affirmer comme une aide à la perte de poids, elle tend néanmoins à démontrer son intérêt dans la gestion de la faim, émotionnelle notamment, et des fringales. Si l’EFT nécessite d’abord un accompagnement, c’est une technique qui peut s’avérer utile par la suite : en cas de fringale, vous serez apte à la gérer vous-même. Et c’est sans effet secondaire ! 

Sur le même sujet :
Connaissez-vous les 7 types de faim ?
Nos astuces pour contrôler ses envies de grignoter

Sources :
The Journal of Alternative and Complementary Medicine
Thierry Souccar
La Nutrition

Experts en santé et nutrition depuis plus de 10 ans

Nos services sont remboursés par votre mutuelle

Confidentialité totale de vos données de santé

94% de nos clients ont atteint leur objectif

Paiement sécuriséPaiement sécurisé

Tous les droits sont réservés wecookwecare.com ©