Confinement, les Français ont pris du poids !

Confinement, les Français ont pris du poids !

C’était presque prévisible : le confinement a fait grimper les chiffres sur la balance pour plus d’un Français sur deux, comme l’a récemment souligné l’étude Ifop pour Darwin Nutrition. Mais la prise de poids est-elle la même pour tout le monde ? Quelles sont les causes de cette prise de poids ? Décryptage.

Confinement, les Français ont pris du poids ! +2.5 kilos en moyenne

Plus de 3 000 Français ont accepté de répondre au sondage de l’Ifop (précisément 3 045 personnes représentatives de la population française) ayant pour dessein de comprendre l’impact du confinement sur le poids ainsi que les habitudes alimentaires. Et les résultats sont édifiants : 57% des Français ont pris du poids, 14% n’ont pas vu bouger les chiffres sur la balance et 29% sont parvenus à en perdre (bravo) ! En moyenne, ce sont + 2,5 kilos sur la balance mais ce sont les hommes qui ont le plus grossi : + 2,7 kilos contre 2,3 kilos pour mesdames.

Concernant les kilos pris, là encore des disparités : 13% ont pris plus de 5 kilos, 16% ont pris 3 kilos, 32 à 32% ont pris entre 1 et 2 kilos. Et cette prise de poids intervient bien souvent malgré la pratique d’un sport : 4 Français sur 10 ayant pratiqué du sport tous les jours ont pris du poids. Et il semblerait que le célibat préserve davantage de la prise de poids que la vie de famille : les personnes en couple avec enfants ont davantage grossi que les célibataires.

Quelles sont les causes de cette prise de poids ?

Il y a deux facteurs majeurs qui interviennent dans la prise de poids : un apport calorique trop conséquent et une dépense énergétique trop peu élevée. Le confinement a forcément eu un impact sur la dépense énergétique, favorisant la sédentarité au détriment de l’activité physique. Mais l’étude Ifop souligne aussi que les Français sont de véritables gourmands : 73% des personnes interrogées ont déclaré manger du chocolat au moins une fois par semaine, 61% de la charcuterie et 48% des sucreries. Viennent ensuite les mets frits (frites, poulet…) chez 46% des sondés, les collations salées (chips, bretzels…) pour 45% et les boissons gazeuses (44%). Forcément, les apports caloriques ne peuvent que monter en flèche.

L’apéritif, rituel sacré du Français, a lui aussi fait davantage d’adeptes en période de confinement :  42% des sondés ont fait plus d’apéritifs avant le repas durant ce confinement. Vous l’aurez compris, les habitudes alimentaires favorisant la prise de poids sont multiples. Citons encore le temps consacré à la préparation de repas équilibrés : 11% de la population y aurait accordé moins de temps. Les auteurs de l’étude l’expliquent en partie par « l’explosion du temps à consacrer aux enfants à partir de la fermeture des écoles. »

Ne pas culpabiliser et relativiser

La prise de poids liée au confinement était parfaitement prévisible et il ne faut pas vous blâmer. Vous vous êtes moins dépensé, vous avez peut-être grignoté davantage pour passer le temps ou surmonter vos moments d’angoisse ou avez fait plus de plats riches. Ce n’est pas grave ! Le plus important est d’être en phase avec vous-même. Néanmoins, il semblerait que ce ne soit pas le cas pour tout le monde : 61% des femmes confinées s’estiment insatisfaites de leur corpulence pour 47% des hommes.

Et vous ? Faites-vous partie de ceux qui ont pris du poids ? Êtes-vous insatisfait de votre corpulence actuelle ? C’est peut-être le moment d’agir pour être de nouveau en phase avec vous-même, que ce soit dans l’assiette, la tête et les baskets grâce à notre Body & Mind Transformation Challenge de 12 semaines.