Au secours, mon ventre n'arrête pas de gargouiller !

Vote utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Votre ventre ne cesse de gargouiller à toute heure de la journée à tel point que cela en devient très gênant ? Découvrez à quoi sont dus ces gargouillements et surtout comment les faire taire à jamais !


Votre ventre ne cesse de gargouiller à toute heure de la journée à tel point que cela en devient très gênant ? Découvrez à quoi sont dus ces gargouillements intempestifs et surtout comment les faire taire à jamais !
Un ventre gargouille vous indique :
- soit parce qu’il est vide,
- soit qu’il n’aime pas ce que vous lui donner à manger.

Votre ventre gargouille lorsqu’il est vide

Un estomac vide a souvent tendance à crier famine. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est en train de digérer votre dernier repas et ce processus de digestion entre le bol alimentaire et les sucs digestifs produit de l’air, des gaz, des bulles et donc des bruits digestifs. De plus, votre estomac produit certaines hormones et sécrète des sucs digestifs en vue du prochain repas, occasionnant de petits gargouillis.

Comment y remédier ?

Composez bien votre petit déjeuner afin d’être calé toute la matinée. Pour cela, misez de préférence sur les glucides à indice glycémique bas (pain aux céréales, pain complet, muesli) et les protéines (œufs, jambon blanc, bacon, saumon fumé, petit suisse) qui ont un fort pouvoir de satiété. De plus, évitez de sauter des repas et dans la mesure du possible, instaurez une pause goûter !

Votre ventre gargouille lorsqu’il est plein

Si votre ventre gargouille alors qu’il est plein, c’est que ce que vous lui donnez à manger ne lui convient pas. En effet, une flore intestinale déséquilibrée ou un syndrome de l'intestin irritable (SII) ont tendance à produire des gaz de fermentation qui s’accompagnent de bruits digestifs et parfois même de douleurs et de ballonnements.

 

Et si c'était le syndrome de l'intestin irritable ?

Comment y remédier ?

Dans un premier temps, essayez d’identifier les aliments qui posent problème et essayez d’en diminuer la consommation. Plus généralement, afin de diminuer l’inflammation et cicatriser la muqueuse, évitez de consommer des aliments fermentescibles et irritables pour l’intestin. Limitez donc les crudités et les fruits crus, les légumes qui fermentent (choux, flageolets), les légumineuses, les aliments riches en fructanes (asperge, poireau, oignon, échalote, banane peu mûre), les aliments riches en fibres (pain complet, riz et pâtes complètes), les laitages de vache, les aliments riches en lactose, les bonbons et les chewings-gums sans sucre, le café serré, le thé très infusé et enfin les alcools forts.
Enfin, mais pas des moindres, pensez à bien mastiquer vos aliments car la digestion commence dès la bouche sous l’effet des enzymes salivaires !

À lire également sur le même sujet :
Fodmap, le nouveau régime anti-ballonnements
Top 10 des aliments anti-ballonnements : ce ne sont pas que des salades !

Experts en santé et nutrition depuis plus de 10 ans

Nos services sont remboursés par votre mutuelle

Confidentialité totale de vos données de santé

94% de nos clients ont atteint leur objectif

Paiement sécuriséPaiement sécurisé

Tous les droits sont réservés wecookwecare.com ©