Grossesse et paracétamol : 5 choses à savoir pour la santé de bébé

D’après une étude de l’INSERM, 97% des femmes enceintes ont consommé au moins un médicament au cours de leur grossesse. Le paracétamol étant souvent perçu comme inoffensif, c’est souvent vers ce médicament que se tournent les femmes enceintes pour limiter leurs désagréments. Or, une récente étude a montré un lien entre la prise de paracétamol pendant la grossesse, et des risques pour la santé de bébé.

L’impact du paracétamol selon la période de grossesse

Nous avons vu que l’anémie impacte le bébé selon la période de la grossesse. De même, l’absorption du paracétamol à une certaine période de la grossesse aura un niveau de toxicité différent.

Le développement du fœtus se réalise en deux grandes périodes : les deux premiers mois de grossesse, l’ébauche des organes se met en place au sein de l’embryon. La sensibilité aux molécules médicamenteuses est donc maximale car les cellules du bébé sont en pleine phase de multiplication. Or, ce sont pendant ces premiers mois que vous pouvez ressentir des maux variés, et que vous seriez tenter de pratiquer l’automédication… aux risques de la santé de votre enfant. Nous verrons plus loin les solutions possibles.

Entre le deuxième et le sixième mois de grossesse, les organes terminent de se développer et de se perfectionner : les risques de malformations diminuent donc. Bébé sera, certes, moins sensible aux médicaments, mais il reste vulnérable : car au troisième mois, ce sont les organes génitaux externes, le système nerveux et le foie qui se différencient. Et au quatrième mois, l’appareil uro-génital entre en phase de maturation ; le système nerveux, lui, se développe tout au long de la grossesse.

Grossesse et paracétamol : comment le fœtus garçon est impacté

Une étude croisée entre l’université de Copenhague et l’Inserm de Rennes a montré que le paracétamol provoque des perturbations du système hormonal chez le fœtus de sexe masculin : la molécule du paracétamol supprime la production des différentes hormones produites dans les testicules, dont la testostérone. Or, ce sont ces hormones qui gèrent la descente des testicules, mais aussi les caractères sexuels primaires et secondaires. Publiée dans le Scientific Reports, l’étude précise qu’il suffit de l’absorption de la posologie classique pour provoquer ce défaut de masculinisation. Pire, la programmation du comportement masculin n’ayant pas été correctement établie dans le système nerveux, le désir sexuel est lui-même affecté.

En plus de ces troubles comportementaux, le paracétamol pris pendant le premier trimestre de la grossesse provoquerait des problèmes respiratoires de type asthmatiques.

Grossesse et paracétamol : les filles aussi touchées.

Si le paracétamol impacte directement l’appareil génital et la sécrétion d’hormones chez le bébé masculin, une étude parue dans la revue Endocrine Connections a révélé que ce médicament pouvait aussi nuire à la fertilité future du bébé fille. Cette étude menée par le Copenhagen University Hospital au Danemark a prouvé que la réserve d’ovocytes disponibles pour la fécondation dans les ovaires était plus faible que la normale. Bien que ce constat ne veuille pas dire infertilité totale, cette étude montre que le paracétamol au cours de la grossesse peut perturber le développement reproducteur féminin.

Certains maux physiques surgiront inévitablement au cours de votre grossesse : mais êtes-vous prête à risquer la santé de bébé ? Des solutions existent, en misant sur l’alimentation spéciale femme enceinte. Mal de dos, fatigue, constipation, problème de circulations, nausées… l’accumulation de ces maux n’est pas une obligation pour vivre l’expérience intérieure qu’est la grossesse. L’alimentation et les compléments alimentaires peuvent vous soulager, voire diminuer certains symptômes de femme enceinte. Savez-vous que les infusions de gingembre peuvent faire disparaître vos nausées ? Connaissez-vous les aliments qui peuvent soulager votre mal de dos ?

Pour en savoir plus sur les aliments qu’il vous faut pour apporter tout ce qu’il faut à votre enfant pendant votre grossesse, et vous soulager, nous vous proposons un bilan complet de votre alimentation. WeCook WeCare c’est toute une équipe dédiée à votre bien être qui vous conseille, et vous aide à prendre soin de bébé dès maintenant avec votre accompagnement personnalisé spécial grossesse