Pourquoi faut-il changer de lieu d’entraînement ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Varier ses parcours d’entraînement permet de briser la monotonie peu favorable à la motivation. Changer de terrains d'entraînement et d'allure de course procure une impression de nouveauté et permet de renouveler son intérêt pour l’entraînement tout en gardant le plaisir de courir. 1) Pour casser la routine Varier ses parcours d’entraînement permet de briser la monotonie peu favorable à la motivation. Changer de terrains d'entraînement et d'allure de course procure une impression de nouveauté et permet de renouveler son intérêt pour l’entraînement tout en gardant le plaisir de courir. 2) Pour continuer de progresser Courir toujours sur le même parcours, à la même vitesse, sur la même distance, peut s’avérer néfaste pour la progression car vous risquez de vous heurter à ce que l’on appelle «  la barrière de vitesse ». À force de courir toujours à la même vitesse sur une distance identique, votre organisme va s’habituer à la charge de travail (durée, intensité, densité) et ne réagira plus à l’excitation. Or, créer un déséquilibre physiologique pour avoir une adaptation à un niveau supérieur est indispensable pour progresser. 3) Pour améliorer ses entraînements Pourquoi se cantonner à un seul terrain quand on peut découvrir de nouvelles zones particulièrement adaptées pour créer des séances originales ? Changer de parcours permet de découvrir une palette incroyable de sols ainsi que des dénivelés de différentes sortes. Laissez-vous guider par ce que vous propose la nature. Plutôt que d’éviter les mouvements de terrain, utilisez-les pour changer d’allure et varier vos séances. Mise en pratique Dans un premier temps, commencez simplement par inverser le sens de votre parcours habituel. Ensuite, faites l’inventaire des possibilités qui s’offrent à vous. Quels sont les endroits où vous pouvez aller courir près de votre lieu d’habitation ou de votre travail ? Repérez les parcs, les zones sportives, les pistes cyclables, les forêts… Une fois cet inventaire réalisé, il ne vous reste plus qu’à programmer des entraînements dans ces différents endroits. Essayez de quitter l’asphalte pour des sentiers avec racines, ornières, petits rochers. Ne contournez plus les montées mais empruntez-les pour développer votre puissance musculaire. C’est comme cela que vous allez progresser ! À lire également sur le même sujet : Que manger quand on pratique la course à pied l’hiver ? Comment bien se nourrir pour courir ? 10 recettes pour les coureurs Après l’effort, rien ne vaut un verre de lait 10 aliments indispensables pour les coureurs

Experts en santé et nutrition depuis plus de 10 ans

Confidentialité totale de vos données de santé

94% de nos clients ont atteint leur objectif

Paiement sécuriséPaiement sécurisé

Tous les droits sont réservés wecookwecare.com ©