Comment notre calculateur de FODMAPs améliore le quotidien avec le syndrome de l'intestin irritable

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Différencier les aliments autorisés des aliments à éviter en cas de syndrome de l'intestin irritable est un casse-tête. Il faut limiter les FODMAPs mais ces derniers ne sont jamais indiqués sur les emballages ou les tables de composition nutritionnelle. C'est pourquoi l'équipe WeCook a créé son propre calculateur de FODMAPs !

Vivre avec le syndrome de l’intestin irritable, c’est faire la chasse aux FODMAPs, glucides fermentescibles en cause dans les symptômes de ce trouble et qui se trouvent à peu près partout dans nos aliments. Seulement, cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin ! En effet, les teneurs en FODMAPs des aliments du quotidien ne sont jamais indiquées sur les emballages ou dans les tables de composition nutritionnelle des aliments. C’est pourquoi toute l’équipe WeCook a travaillé dur pour vous fournir un calculateur de FODMAPs et vous permettre d’envisager vos repas avec plus de sérénité.

La création de notre calculateur de FODMAPs

Les bases de données répertoriant les aliments et leurs valeurs nutritionnelles sont un outil très précieux pour l’ensemble des professionnels de la nutrition. Lesdites bases de données permettent de connaître la teneur en macronutriments (lipides, protéines, glucides), en micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments), en calories, en eau ou encore en fibres alimentaires. Ces informations constituent la base de la mise en place d’un régime adapté aux contraintes diététiques de tel ou tel régime. La base de données de référence en France est la table Ciqual, éditée par l’Anses.

Cependant, pour une personne souffrant du SII, il est nécessaire de suivre les valeurs nutritionnelles standard ET les valeurs de FODMAPs. Or, la teneur en FODMAPs n’apparaît pas dans les bases de données y compris dans la table Ciqual. C’est suite à ce triste constat que l’ensemble de l’équipe WeCook s’est efforcée de répertorier les teneurs en FODMAPs des aliments.

Le travail d’orfèvre mené par WeCook

La Monash University (Australie) fut la première à mener des travaux de recherche sur les FODMAPs. L’équipe dirigée par le Pr Gibson et le Pr Shepherd est parvenue à répertorier les aliments et leur teneur en FODMAPs selon trois catégories :
- rouge pour les aliments riches en FODMAPs,
- orange pour les aliments à teneur moyenne en FODMAPs,
- vert pour les aliments pauvres en FODMAPs.

Un travail innovant qui a permis aux malades SII de davantage orienter leurs choix alimentaires en écartant les aliments riches en FODMAPs mais ne permettant pas de savoir la quantité de FODMAPs pour chaque aliment. Notre équipe a donc décidé d’éplucher les différentes tables alimentaires notamment canadienne, australienne, finlandaise, allemande… à la recherche des FODMAPs. Certaines tables répertorient en effet les teneurs de certains FODMAPs, les tables canadienne et allemande fournissent par exemple les données relatives au fructose ou au lactose des aliments.

Les tables étrangères ne suffisant pas, les diététiciennes-nutritionnistes ont ensuite épluché une quantité considérable de publications scientifiques ayant trait aux différents FODMAPs (par exemple, les oligosaccharides dans les choux). C’est l’ensemble de ces travaux d’investigation qui ont permis à l’équipe WeCook de mettre en place sa propre table de FODMAPs.

Mais qu’est-ce que ça change pour vous, le calculateur de FODMAPs ?

Afin de limiter les troubles liés au SII, il est nécessaire de limiter les apports en FODMAPs dans son alimentation quotidienne. Sinon, c’est bien souvent la cata ! Mais comment établir la quantité de FODMAPs de l’alimentation sans un outil adapté ? Ce n’est tout simplement pas possible, ou alors il faudrait écarter tous les aliments avec des FODMAPs ! C’est pour cette raison qu’il était nécessaire de quantifier les FODMAPs afin de vous proposer des menus adaptés et non restrictifs. C’est ce que nous avons fait et ce que nous vous proposons dans notre accompagnement du SII. Vous pourrez par exemple trouver des recettes avec des champignons. Mais les champignons contiennent des FODMAPs ? Oui, mais en ayant connaissance de leur teneur en FODMAPs, nous pouvons vous en proposer en quantité adaptée. Non seulement nos menus tiennent compte de la valeur nutritionnelle des différents aliments mais aussi de la valeur en FODMAPs des mêmes aliments : les bénéfices sont donc doubles.

Jetez un œil aux FODMAPs consommés !

En remplissant chaque jour et à chaque repas ce que vous avez mangé dans votre carnet alimentaire, vous pouvez constater la quantité de FODMAPs consommée chaque jour et à chaque repas. Si vous suivez à la lettre les repas proposés dans votre suivi du SII, vous constaterez que vous ne dépassez pas 0.5 g par repas et 2 g par jour, les seuils que nous avons fixés selon les données de la littérature.

En revanche, si vous mangez autre chose que ce qui est préconisé (si vous déjeunez en extérieur le midi par exemple) et que vous appréhendez l’impact sur vos troubles digestifs, renseignez votre repas dans votre carnet alimentaire. Vous aurez ainsi une bonne indication de la quantité de FODMAPs consommée lors de votre repas.

Tout a été pensé pour faciliter votre quotidien et pour vous permettre de gérer vos apports en FODMAPs. Merci qui ? Merci WeCook !

Découvrez notre programme adapté au SII https://www.youtube.com/watch?v=jpQuBp5NtwY

Sur le même sujet :
Un suivi diététique pour le régime pauvre en FODMAPs, pourquoi est-ce nécessaire ?
5 conseils pour bien vivre le régime pauvre en FODMAPs
Comment mettre un terme aux symptômes du SII grâce à notre régime pauvre en FODMAPs ?

Experts en santé et nutrition depuis plus de 10 ans

Confidentialité totale de vos données de santé

94% de nos clients ont atteint leur objectif

Paiement sécuriséPaiement sécurisé

Tous les droits sont réservés wecookwecare.com ©