Faut-il renoncer au dessert en cas de régime ?

Faut-il renoncer au dessert en cas de régime ?

Le dessert est le plaisir de tous les gourmands, la petite note qui permet de clôturer le repas en beauté. Mais est-ce bien prudent si l’on souhaite faire attention à sa ligne ? Autrement dit, devrait-on songer à renoncer au dessert en cas de régime ?

En dessert ? Une orgie de sucre

La réputation des desserts les précède bien souvent notamment par leur teneur en calories, en sucres et en graisses. Par exemple, un fondant au chocolat c’est en moyenne près de 400 calories, 31 grammes de sucres et 18 grammes de lipides. Quant à la tarte au citron, c’est là encore près de 400 calories, 30 grammes de sucres et 21 grammes de lipides. Quand on sait que l’Organisation mondiale de la Santé recommande, pour notre santé, de se limiter à 25 grammes de sucre par jour, on se dit que les desserts ne nous veulent guère du bien. Pire que le fondant et la tarte ? Le brownie ! Près de 470 calories pour 100 grammes, 35 grammes de sucres et 26 grammes de lipides.

Quand le dessert est pointé du doigt

Si les Français diminuent progressivement leur consommation de sucre, ce n’est peut-être pas anodin. D’ailleurs, selon Kantar WorldPanel, la part des desserts dans le repas a, chaque année, diminué de 8 millions entre 2014 et 2017 en France. Le sucre étant aujourd’hui la cible idéale à de nombreux maux (prise de poids, augmentation du tissu adipeux, obésité, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires…), les consommateurs commencent à s’en méfier.

Renoncer au dessert en cas de régime : non !

Bien sûr, tous les desserts ne se valent pas. Et, même en cas de régime, il est important de se faire plaisir régulièrement. Car la restriction n’a rien de bon : à trop se limiter, notre désir pour l’interdit va crescendo. Jusqu’au moment où la frustration est trop forte et là… c’est le craquage assuré. Si vous êtes adepte de la tarte au citron, n’y renoncez pas totalement pour éviter d’en acheter 6 d’un seul coup (conséquence logique de la restriction cognitive) et faites-vous ce plaisir une fois par semaine. Et un vrai plaisir, pas un plaisir allégé avec du 0% de matière grasse ou du sans sucre, qui contiendra bien plus d’ingrédients dont des additifs. Le plus judicieux afin de maîtriser les ingrédients serait de préparer vous-même les desserts. Vous l’aurez méritée, cette tarte au citron !

Choisir les bons desserts

Il n’y a pas que cette inoubliable tarte au citron dans la vie, de nombreux desserts peuvent vous régaler et parfaitement s’intégrer dans une alimentation équilibrée voire dans un régime. Un indice ? Il va falloir privilégier les desserts à base de fruits et vous avez l’embarras du choix : salade de fruits, compote, brochette de fruits, sorbet maison… Les salades de fruits sont idéales, rafraîchissantes et parfaitement adaptées à un régime. Avec des épices (cannelle notamment) et des herbes (menthe, basilic…), vous ne pourrez que vous régaler. Vous pouvez aussi accompagner vos fruits d’un fromage blanc à faible teneur en matières grasses. Et pour remplacer le sucre blanc, préférez le sirop d’agave, le miel ou encore le sucre de coco. Si vous avez envie d’un dessert plus gourmand, très bien, faites-vous plaisir.

Au bon moment

Si vous êtes habitué à ne pas prendre de dessert le midi mais à craquer au goûter, sachez que ce n’est pas la meilleure solution. Consommé seul, le sucre fait monter la glycémie et cause un pic d’insuline. Au contraire, si vous prenez un dessert à midi après votre plat, le sucre sera métabolisé plus lentement et la hausse de la glycémie amoindrie. Dans l’idéal, il faudrait coupler dessert sucré à plat protéiné : les protéines favorisent en effet la production de glucagon, une hormone contribuant à stabiliser la glycémie. Une intéressante étude, disponible sur le site de l’American Psychological Association, a signalé que commander un dessert en début de repas contribuait à limiter les apports caloriques sur le reste du repas. Les participants ayant commandé un cheesecake en dessert réduisaient leur apport calorique global de 150 calories. Nous ne serons finalement peut-être pas privés de (tous les) desserts !

Sur le même sujet :
5 desserts autorisés en cas de régime
Prise de poids l’été : comment l’éviter ?

Sources :
Organisation mondiale de la Santé
Table Ciqual
Kantar WorldPanel
American Psychological Association
Futura Sciences